Plusieurs genres musicaux ont fait vibrer des contrées. Mais, de ceux qui font bouger tous les continents, le reggae semble venir en tête. Son emblème majeur Bob Marley a été le principal ambassadeur d’une musique qui a quitté un petit pays pour envahir des cœurs aux quatre coins du globe. Retour sur l’origine de ce genre musical.

Origines du reggae

Le reggae est connu du monde entier pour son principe de non-violence, son culte rasta, etc. Mais la lumière n’est pas souvent mise sur les origines d’une musique devenue une culture à part entière de milliers voire millions d’individus. Cette musique est le fruit de nombreux métissages et rencontres. Elle est apparue dans les années 1960 en terre jamaïquaine.

Le reggae trouve ses racines dans une association de musiques locales comme le Mento et le Calypso avec celles importées en Jamaïque par les esclaves noirs. Il se présente comme étant un produit dérivé des musiques jamaïquaines comme le Ska et le Rocksteady. Toutefois, le genre reggae a aussi été influencé par le style américain de type Rythm’n blues, Jazz et Soul music qui était alors très écouté en Jamaïque.

Quelle étymologie pour le mot « Reggae »

En vrai, la signification exacte du mot « reggae » reste encore incertaine. Le terme fut tiré de l’anglais  « regular people » qui signifie « gens du peuple » ou encore du « reggedy » qui veut dire « déguenillé ». Selon d’autres sources, il viendrait de l’appellation jamaïcaine « streggae » qui signifie « femme facile ».

Si nul n’est fixé quant à l’étymologie du mot, il est néanmoins connu que le terme reggae fut prononcé pour la première fois dans l’œuvre musicale « Do the reggae » rédigée  par Toots en 1968. Toots était alors le leader du groupe The Maytals. Très rapidement, les ghettos ainsi que la population noire ont adopté le reggae comme un moyen d’expression qui portait essentiellement un message politique et religieux : le rastafarisme.

La popularité du reggae est principalement due à Bob Marley qui transporta le genre musical bien au-delà des frontières de la Jamaïque. Il est d’ailleurs le modèle par excellence de tous les rastas du monde.